Navigation – Plan du site

10 ans de Cinéma en Construction

Esther Saint-Dizier
p. 181-185
Traduction(s) :
10 años de Cine en Construcción

Texte intégral

1Créé en 2002 pour répondre de façon concrète à des demandes formulées par de jeunes producteurs et réalisateurs latino-américains, Cinéma en Construction est le fruit de l’association de deux festivals de deux pays européens : un festival spécialisé, les Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse (France), et un festival international, le Festival de San Sebastián (Espagne).

2Ce rendez-vous biannuel a pour objectif de contribuer à l’achèvement, la circulation et l’exposition de films de qualité, nés d’une démarche indépendante et contraints d’interrompre leur cours au stade de la postproduction, faute de moyens.

3Si la créativité des auteurs ne fait pas défaut, il reste que des moyens techniques et des budgets complémentaires sont nécessaires pour que ces œuvres artistiques, réalisées au prix d’immenses efforts, puissent se présenter aux sélections des festivals de par le monde, accéder aux réseaux de distribution commerciale en salles, être ainsi exposées aux regards des publics qui les feront vivre. En développant le dialogue et l’interaction entre professionnels latino-américains et européens, Cinéma en Construction participe ainsi, en actes, à la promotion de la diversité culturelle. La pluralité et la richesse de la production cinématographique en Amérique latine peuvent enrichir la diversité de l’offre en Europe pour un plus grand respect de la variété des publics. Les résultats quantitatifs et qualitatifs de 2011 attestent de la pertinence de cette initiative.

2011 > les grands festivals ont confirmé 12 de nos choix

Asalto al cine de Iria Gómez (Mexique) : Festival de Sundance, World cinema dramatic competition.
- Todos tus muertos de Carlos Moreno (Colombie) : festivals de Sundance, World cinema dramatic competition et festival de Rotterdam, Tiger Awards Competition.
- Lucía de Niles Atallah (Chili) : festival de Rotterdam, section Bright Future.
- La vida útil de Federico Veiroj (Uruguay) : festival de Rotterdam, section Bright Future.
- Karen llora en un bus de Gabriel Rojas Vera (Colombie) : Festival de Berlin, Forum.
- Bonsai de Cristián Jiménez : Festival de Cannes, Un Certain Regard, Festival de Toronto, Contemporary World Cinema.
- Salsipuedes de Mariano Luque (Argentine) : Festival de Cannes, Cinéfondation.
- Historias que so existem cuando lembradas de Julia Murat (Brésil, France, Argentine) : Festival de Venise, Venice Days et Festival de Toronto, Discovery.
- El lenguaje de los machetes de Kyzza Terrazas (Mexique) : Festival de Venise, Semaine de la Critique.
- Sentados frente al fuego de Alejandro Fernández Almendras (Chili) : Festival de San Sebastián, Zabaltegui.
- Entre la noche y el día, de Bernardo Arellano (Mexique) : festival d’Amiens, compétition.
- El notificador de Blas Eloy Martínez (Argentine) : festival de Biarritz, compétition.

2011 > les distributeurs européens ont opté pour 8 films sélectionnés à Cinéma en Construction

- Agua fría de mar de Paz Fábrega (Costa Rica-Mexique-France-Espagne) : France (Floris Films).
- Bonsai de Cristián Jiménez (Chili) : France (UFO Distribution), Espagne, Grande-Bretagne.
- Los colores de la montaña de Carlos César Arbeláez (Colombie) : France (Gebeka), Pologne, Espagne, Suisse.
- Karen llora en un bus de Gabriel Rojas Vera (Colombie): Espagne, Pologne.
- Rompecabezas de Natalia Smirnoff (Argentine) : Espagne, France (2010).
- La mirada invisible de Diego Lerman (Argentine) : France (Pyramide), Suisse, Belgique, Pays-Bas.
- Contracorriente de Javier Fuentes-León (Pérou) : France (Outplay).
- El cuarto de Leo de Enrique Buchichio (Uruguay) : France (Optimale - WE & co), en DVD

Le début d’année 2012 est prometteur, à Sundance, Rotterdam et Berlin 

- Joven y alocada, de Marialy Rivas (Chili) : festival de Sundance, compétition mondiale de fiction + Sélection Berlinale Generation du Festival Internacional de Cinéma de Berlín.
- Histórias que só existem quando lembradas, de Julia Murat (Brésil, Argentine, France) au festival de Rotterdam, Dutch premieres
- Un mundo secreto, de Gabriel Mariño (Mexique) : Sélection Berlinale Generation du Festival International de Cinéma de Berlin + Festival International de Cinéma de Cartagena (Colombie).
- Salsipuedes, de Mariano Luque (Argentine) : Sélection au Forum du Festival International de Cinéma de Berlin.
- Chocó, de Jhonny Hendrix Hinestroza (Colombie) - Sélection au Panorama du Festival International de Cinéma de Berlin.

Présence des professionnels à Toulouse

4Quelque 130 professionnels représentant autour de 120 entités (diffusion, distribution, ventes internationales, exploitants, festivals, industries techniques, institutions, production, réseaux professionnels, équipes des films…), venus d’une quinzaine de pays d’Europe et d’Amérique latine participent assidûment aux deux sessions annuelles.

34 partenaires prestigieux s’impliquent dans Cinéma en Construction (Toulouse-San Sebastián)

5Programme Média Mundus de l’Union Européenne, Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC), Région Midi-Pyrénées, Conseil Général de la Haute-Garonne, Mairie de Toulouse, Caisse Centrale d’Activités Sociales du personnel des industries électriques et gazières (CCAS), Ciné Cinéma, Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai (CICAE), Crous Toulouse, Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF), EP2C Postproduction training programme, Europa Distribution, Mactari, Titra TVS, Ateliers du Cinéma Européen (ACE), Cinéfondation, École Supérieure d’Audiovisuel (ESAV), Fnac France, l’Instituto Cervantes, Marché du Film (Cannes), Signis, Agencia Española de Cooperación Internacional para el Desa-rollo (AECID), Best Digital, Casa de América, Dolby, Kodak, Imasblue, Nephilim producciones, No Problem Sonido, Programa Ibermedia, Technicolor Entertainment Services Spain, Vertigo Films, Commune Image, Firefly, Eaux Vives.

Des prix qui impliquent industries techniques, institutions et entités qui soutiennent les cinémas d’Amérique Latine. Trois prix à Toulouse

1. Le Prix Cinéma en Construction Toulouse

6Le film primé par les partenaires du Prix bénéficiera des aides suivantes :

7Centre National de la Cinématographie (CNC) attribue une bourse d’aide à la finition d’un projet d’un montant de 10 000 € qui sert à la prise en charge de travaux de postproduction en France.

8- Mac’Tari offre un service de prestations sonores, montage son ou mixage, à hauteur de 15 000 €.

9- Titra TVS assure le sous-titrage d’une première copie du film primé.

10- Commune Image & Firefly : étalonnage du film. Commune Image est un espace de travail mis à disposition de tous ceux qui travaillent dans le monde des médias avec l’objectif de contribuer à des créations constructives, intelligentes et ouvertes sur le monde. Commune Image mettra à disposition une salle de cinéma équipée d’un projecteur numérique Christie DLP Cinéma, offrant une visualisation immédiate sur un écran de 8 mètres de base et d’une console d’étalonnage Firefly Cinéma permettant la postproduction numérique des films en HD, 2K, ou 4K ou le même type de prestation en salle de montage image pour 10 jours. Firefly Cinéma mettra à disposition gratuitement la suite logicielle Firefly pour étalonner le film lauréat. Le cœur de cette suite logicielle est un logiciel d’étalonnage colorimétrique permettant un travail collaboratif, sur un même site ou sur des sites distants.

11- Eaux Vives, société de production de fiction et de documentaires, assurera, trois semaines durant, la coordination de la post-production du film lauréat avec les entreprises partenaires du prix.

12- La Caisse Centrale d’Activités Sociales du personnel des industries électrique et gazière (CCAS) offre une résidence de 4 semaines au lauréat pour qu’il puisse assurer la postproduction ou la promotion du film en France.

2. Prix des distributeurs et exploitants européens

13Il consiste en la promotion du film primé au sein des réseaux d’Europa Distribution et de la CICAE :

14- Europa Distribution (réseau de plus de 100 distributeurs indépendants européens) s’engage à promouvoir le film primé auprès des distributeurs membres.

15- Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai (CICAE) informera les 2 000 cinémas adhérents à la CICAE, pour sensibiliser les sociétés de distribution et favoriser la circulation du film.

3. Le Prix “Ciné+”

16La Chaîne garantit au film qui recevra le prix Ciné+ son achat par la chaîne pour un montant de 15 000 € et sa diffusion sur l’antenne. Ce montant sera versé au distributeur sous réserve que le film fasse l’objet d’une exploitation commerciale en salle sur le territoire français dans les deux ans suivant sa projection dans le cadre de Cinéma en Construction.

En outre

17- Le Marché du Film (Festival de Cannes) offre des accréditations marchés d’une valeur de 317 € (TTC) à des producteurs d’un film sélectionné à Cinéma en Construction San Sebastián ou Toulouse, leur donnant accès au Marché , à ses projections, son catalogue, la base de données Cinando, les activités du Producers Network, à l’ensemble des films présentés dans les différentes sélections de Cannes.

18- Instituto Cervantes : les films de Cinéma en Construction auront accès à une diffusion internationale à travers le réseau mondial de l’Instituto Cervantes.

19- Le Conseil Régional de Midi-Pyrénées soutient Cinéma en Construction et Cinéma en Développement en contribuant à la présence des réalisateurs et producteurs dont les films ont été sélectionnés ainsi qu’à celle des professionnels du cinéma qui participent à ces dispositifs d’aide à la coproduction et à la postproduction.

Deux prix à San Sebastián

1. Le prix Cinéma en Construction de l’industrie

20Il consiste en la postproduction du film primé jusqu’à la copie 35 mm, sous-titrée en anglais et en sa distribution en Espagne.

2. Le prix Casa de América

21Prix d’aide à la postproduction du cinéma latino-américain, doté de 10 000 € bruts.

22Partenaires du prix : Best Digital, Dolby, Imasblue, Kodak (División de Cine Profesional), Nephilim Producciones, No Problem Sonido, Technicolor Entertainment Services Spain Vértigo Film.

Bilan d’une décennie de Cinéma en Construction

23Depuis le début de Cinéma en Construction en 2002 et en 20 sessions (10 à Toulouse et 10 à San Sebastián) : 113 projets au stade de la postproduction ont été présentés à des publics de professionnels. 106 ont été terminés, 4 n’ont pu être achevés et 3 sont en cours de finalisation (session de septembre 2011).

17 films ont été sélectionnés dans le cadre du Festival de Cannes 

2005 Cinema, aspirinas e urubus, Marcelo Gomes (Brésil) : Un Certain Regard (Prix Éducation Nationale) / Sangre, Amat Escalante (Mexique) : Un certain regard (Prix Fipresci Cannes).
2006 El violín, Francisco Vargas (Mexique) : Un Certain Regard (Prix d’interprétation masculine).
2007 El baño del Papa, Enrique Fernandes, César Charlone (Uruguay/Brésil) : Un Certain Regard / La novia errante, Ana Katz (Argentine) : Un Certain Regard / Párpados azules, Ernesto Contreras (Mexique) : Semaine Critique / A vía láctea, Lina Chamie (Brésil) : Semaine de la Critique / El asaltante, Pablo Fendrik (Argentine) : Semaine de la Critique (Coup de Cœur) / La sombra del caminante, Ciro Guerra (Colombie) : Tous les cinémas du Monde.
2008 Acné, Fedrico Veiroj (Uruguay) : Quinzaine des Réalisateurs / A festa da menina morta, Matheus Nachtergaele (Brésil) : Un Certain Regard / Tony Manero, Pablo Larraín (Chili) : Quinzaine des Réalisateurs.
2009 Perpetuum mobile, Nicolás Pereda (Mexique) : ACID.
2010 La mirada invisible, Diego Lerman (Argentine) : Quinzaine des Réalisateurs / Rompecabezas (Puzzle), Natalia Smirnoff (Argentine-France) : Cannes Junior
2011 Bonsai, Cristián Jiménez (Chili) : Un Certain Regard /Salsipuedes, Mariano Luque (Argentine) : Cinéfondation.

2009 dans d’autres grands festivals internationaux

- Paraíso, Héctor Gálvez (Pérou) : section Orizzonti au festival de Venise.
- La invención de la carne, Santiago Loza (Argentine) : en compétition officielle à Locarno.

2010 dans d’autres grands festivals internationaux

- Contracorriente, Javier Fuentes León (Pérou) : en compétition officielle, World Cinema au festival de Sundance, prix du Public.
- Agua fría de mar, Paz Fábrega (Costa Rica-Mexique-France-Espagne) : en compétition officielle au festival de Rotterdam, VPRO Tiger Award
- Norteado, Roberto Perezcano (Mexique) : section Bright Future au festival de Rotterdam, prix KNF de la critique de cinéma de Hollande.
- Rompecabezas, Natalia Smirnoff (Argentine-France) : en compétition officielle au Festival de Berlin.
- Norberto apenas tarde, Daniel Hendler (Uruguay-Argentine) : en compétition, section Cinéastes du Présent au festival de Locarno et section Discovery au festival de Toronto.
- La vida útil, Federico Veiroj (Uruguay) : section Visions à Toronto et section Nuevos Directores à San Sebastián, mention spéciale prix Nuevos Directores.
- Los colores de la montaña, Juan Carlos Arbeláez (Colombie) : section Nuevos Directores à San Sebastián, prix Nuevos Directores.

Nouveaux réalisateurs

24Les festivals de San Sebastián et Toulouse accompagnent les films sélectionnés et leur donnent une visibilité dans leurs différentes sections.

2510 jeunes réalisateurs ont été lauréats de la Résidence de Cannes (Cinéfondation) après leur sélection à Cinéma en Construction pour travailler dans des conditions optimales à l’écriture de leur deuxième long-métrage :

  • Santiago Loza (6e session, Argentine), Santiago Palavecino (11e session, Argentine).

  • Amat Escalante (2e session, Mexique), Sebastián Lelio (ex Campos) (13e session, Chili).

  • Rubén Imaz Castro (15e session, Mexique).

  • Manuel Nieto Zas (16e session, Uruguay), Francisco Vargas (16e session, Mexique).

  • Julio Hernández Cordón (18e session, Guatemala), Paz Fábrega (19e session, Costa Rica), Cristián Jiménez (20e session, Chili).

33 films ont trouvé distributeur en France 

2003 Historias mínimas, Carlos Sorín (Argentine-Espagne) : Océan Films, 26 mars / Extraño, Santiago Loza (Argentine) : Ad Vitam, 23 juillet.
2004 Siete días, siete noches, Joel Cano (Cub-France) : Shellac, 7 juillet / Ana y los otros de Celina Murga (Argentine) : ID distrib, 28 juillet.
2005 El cielito, María Victoria Menis (Argentine) : Sophie Dulac Distrib, 8 juin.
2006 Sangre, Amat Escalante (Mexique) : Ad Vitam, 1er février / Ronda nocturna, Edgardo Kozarinsky (Argentine-France) : Épicentre, 8 février / Cinema, aspirina e urubus, Marcelo Gomes (Brésil) : Ciné Classic, 19 avril.
2007 El violín, Francisco Vargas (Mexique) : Bodega, 3 janvier / La sagrada familia, Sebastián Lelio (Chili) : Épicentre Films, 24 janvier / La novia errante, Ana Katz (Argentine) : Bodega, 8 août / El telón de azúcar, Camila Guzmán (Cuba/France) : Épicentre, 10 octobre / Proibido proibir, Jorge Duran (Brésil) : Labrador Films, 10 octobre / Párpados azules, Ernesto Contreras (Mexique) : Colifilms, 14 novembre.
2008 El baño del Papa, Enrique Fernandes, César Charlone (Uruguay) : Pierre Grise, 19 mars / La sombra del caminante, Ciro Guerra (Colombie): KMBO, 9 avril / A casa de Alice, Chico Texeira (Brésil) : La Station, 18 juin / El asaltante, Pablo Fendrik (Argentine) : FSF, 8 octobre.
2009 Tony Manero, Pablo Larraín (Chili) : Sophie Dulac, janvier / Amorosa soledad, Marín Carranza, Victoria Galardi (Argentine) : Chrysalis-Films / Acné, Federico Veiroj (Uruguay) : Rezo Films / La nana, Sebastián Silva (Chili) : ASC distribution, 14 octobre.
2010 Ilusiones ópticas, Cristián Sánchez (Chili) : Sophie Dulac, 17 février / La Yuma, Florence Jaugey (Nicaragua) : La Femme Endormie Distribution, 29 septembre / Rompecabezas, Natalia Smirnoff (Argentine) : Sophie Dulac, 23 juin / Norteado, Rigoberto Perezcano (Mexique) : ASC Distribution, 21 juillet.
2011 La mirada invisible, Diego Lerman (Argentine-France) : Pyramide, 4 mai / Agua fría de mar, Paz Fábrega (Costa Rica/Mexique/ Espagne/France) : Floris Films, 23 mars / Los colores de la montaña, Juan Carlos Arbeláez (Colombie) : Gebeka, 27 avril / Bonsai, Cristián Jiménez (Chili-France-Portugal-Argentine) : UFO Distribution, 9 novembre / Contracorriente, Javier Fuentes León (Pérou) : Outplay, 23 novembre.
2012 La vida útil, Federico Veiroj (Uruguay) : Local Film, 28 mars. Historias que no existem quando lembradas, Julia Murat (Brésil, Argentine, France) : Bodega Films, 11 juillet.

21 films ont trouvé distributeur en Espagne 

2002 Historias mínimas, Carlos Sorín (Argentine/Espagne) : Nirvana, 15 novembre.
2004 Bar el Chino, Daniel Burak (Argentine) : Diadora.
2006 Iluminados por el fuego, Tristán Bauer (Argentine) : Alta Films, 27 janvier / Sumas y restas, Víctor Gaviria (Colombie) : Nirvana, 7 avril / El cielito, María Victoria Menis (Argentine) : Sagrera TV, 21 avril / Ronda nocturna, Edgardo Cozarinsky (Argentine-France) : Sagrera TV.
2007 La perrera, Manuel Nieto Zas (Uruguay-Argentine-Canada-Espagne) : Nirvana, 9 février / El violín, Francisco Vargas (Mexique) : Golem, 11 mai / Cautiva, Gastón Biraben (Argentine) : Jesús Díaz Navarro, 29 juin / Suspiros del corazón, Enrique Gabriel (Argentine-Espagne) : Sherlock, 6 juillet / La punta del diablo, Marcelo Paván (Argentine) : Stardis Picture.
2008 El baño del Papa, Enrique Fernandes, César Charlone (Uruguay/Brésil) : Golem, 25 avril.
2009 Acné, Federico Veiroj (Uruguay-Argentine-Espagne) : Avalon, 31 octobre / La nana, Sebastián Silva (Chili) : Golem, 16 avril / Tony Manero de Pablo Larraín (Chili) : Sorrolla Films.
2010 Norteado, Rigoberto Perezcano (Mexique) : Alta Films, 26 mars / Contracorriente, Javier Fuentes-León (Pérou-Allemagne-Espagne-Colombie) : Karma Films, 20 août / La Yuma, Florence Jaugey (Nicaragua) : Wanda, 10 septembre.
2011 Rompecabezas, Natalia Smirnoff (Argentine) : Golem, 6 mai / Los colores de la montaña, Carlos César Arbeláez (Colombie) : Barton, 10 juin / La vida útil, Federico Veiroj (Uruguay) : Casa de América, 17 juin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Esther Saint-Dizier, « 10 ans de Cinéma en Construction », Cinémas d’Amérique latine, 20 | 2012, 181-185.

Référence électronique

Esther Saint-Dizier, « 10 ans de Cinéma en Construction », Cinémas d’Amérique latine [En ligne], 20 | 2012, mis en ligne le 22 avril 2014, consulté le 29 avril 2017. URL : http://cinelatino.revues.org/669 ; DOI : 10.4000/cinelatino.669

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Cinémas d’Amérique latine est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Revues.org